- POTERIE -  Samedi 18 mars 2017 / 1er Cours de RAKU à Pelousey

  • 5 participants suivent attentivement les premiers conseils de la Céramiste Sylvie BUATOIS

- Initiation au Jeu de GO :

  • Le jeu de GO  arrive en Corée au Ve siècle et atteint enfin l'archipel nippon en 735, où il est vite adopté par l'aristocratie locale, très influencée par la Chine. Par un décret de l'impératrice Jitô promulgué en 701, l'aristocratie s'arroge le droit d'y jouer. Les moines bouddhistes,  auxquels on interdit la musique et les jeux  de hasard, obtiennent le droit de jouer au go, qui n'est pas considéré comme un jeu de hasard. La pratique  du go se généralisera parmi les samouraï comme entraînement à la stratégie militaire. Réservé à l'élite sociale, le go s'est cependant démocratisé au Japon au début du XXè siècle. 

  • Le jeu de go est plus qu’un jeu. Ce n’est pas un duel qui doit aboutir à la mort de l’un ou l’autre camp, c’est une philosophie du partage et de l’échange.
    Le jeu commence sur un espace vide, espace dans lequel il faut construire son univers tout en empêchant l’autre d’en faire autant.
  • Le but n’est pas de « tuer » l’adversaire mais de partager à son propre avantage l’espace commun. C’est le principe de coexistence mutuellement acceptée, car il s’agit bien de construire une réalité commune à deux visions.
    A tout moment, il faut négocier l’espace et le temps ainsi que négocier avec ses propres émotions, c’est-à-dire se maîtriser.
    Le joueur de go cherche à faire une « belle partie ». Un coup esthétique, une pierre en harmonie avec les autres, est souvent un bon coup.
    Bien qu’il y aura toujours un vainqueur et un vaincu, souvent les deux partenaires sont heureux d’avoir joué une belle partie.
    Le jeu de go, c’est l’école de la beauté, de l’équilibre et de la sagesse.
  • Très succinctement, le go se joue à deux joueurs : l'un prend les pierres noires, l'autre les pierres blanches.

    Le go se joue sur un goban (grille du jeu) qui est vide au début de la partie. Les pierres sont posées sur les intersections libres de la grille. Les pierres une fois posées ne sont pas déplacées.

    Le joueur noir joue le premier coup (sauf s'il y a handicap). Les coups sont ensuite joués à tour de rôle.

    À la fin de la partie, il reste des pierres qui sont impossibles à capturer et qui ainsi délimitent des territoires. On compte un point par intersection libre dans chaque territoire et un point pour chaque prisonnier (pierre prise ou morte) capturé .

    Le vainqueur est celui qui obtient le plus de points.

     

  • Pour tout renseignement sur l' initiation à ce jeu de stratégie  --> merci de contacter l'association au       n° 0670903033.

- Stage de SUMI-E :

  • Pour tout renseignement sur cette discipline picturale japonaise --> merci de contacter l'association au n° 0670903033.

- Stage de Calligraphie japonaise :

  • " Des gestes d'ailleurs jetés dans le vide d'un papier blanc "

     

    Shodô, en japonais, signifie «le chemin de la    vie par l'intermédiaire de l'écriture".

    Prolongement de l'écriture, la calligraphie japonaise trouve son origine en Chine. Les caractères, dont les traits sont inspirés de l'observation de la nature sont produits en un souffle qui dure quelques secondes sans retour possible. L'exécution du geste nécessite une concentration de l'esprit pour que le corps révèle toutes ses énergies afin de les faire converger vers la pointe du pinceau. Le rythme de l'exécution confère son unité et sa beauté, reflet d'une personnalité, d'un état d'âme...

  • Du 06 février 2016 au 07 février 2016 --> Stage de Calligraphie animé par Sandra BETANCOURT à la MJC des Clairs-Soleils à Besançon.
  • Pour tout renseignement --> merci de contacter le 0384406880 ou le 0381506993.

- Nouvelle association franco-japonaise jurassienne

  • Une nouvelle association franco-japonaise "AYUMI" verra le jour à Dole, dans le Jura, samedi prochain 23 janvier 2016.

  • Bienvenue à elle et souhaitons lui "longue vie" dans le monde associatif.

  • Pour tout renseignement --> merci de contacter le n° 0980961934   ou par e-mail : J.DI-MEO@hotmail.fr

- Hommage à Jiro TANIGUCHI, le Mangaka le plus aimé des Français.

 

Description de cette image, également commentée ci-après

 

Né le 14 août 1947 à Tottori au Japon et décédé le 11 février 2017  à Tokyo.

Lecteur dans sa jeunesse de mangas shônen,il s'intéresse au seinen et au gekiga à partir de la fin des années 1960 sous l'influence de Yoshihiro Tatsumi et du magazine Garo.

À partir des années 1990, il se focalise sur les choses de la vie quotidienne,et sur les relations entre êtres humains, mais aussi entre les hommes et les animaux.

 

Autour du thème de la relation entre l'homme et la nature, il s'attache particulièrement à l'alpinisme.

Reconnu en France, le grand public japonais le découvre en 2012.

(Source Wikipédia)

 


Les Bains-Douches

1,Rue de l'Ecole

25000 Besançon